Gaz Métro doit reporter le projet de desserte de la Côte-Nord

Gaz Métro doit reporter le projet de desserte de la Côte-Nord

Bonjour,

Depuis un an déjà Gaz Métro travaille de concert avec la communauté nord-côtière à la réalisation d’un rêve commun: prolonger le réseau de gaz naturel jusqu’à Sept-Îles, en passant par Baie-Comeau et Port-Cartier.  Ce projet, ce sont les gens de la Côte-Nord qui nous ont convaincu d’y travailler.  Ce n’est pas d’hier que les organismes, les institutions et les entreprises nord-côtières veulent avoir accès à cette source d’énergie moins coûteuse et au bilan environnemental bien plus reluisant que le mazout lourd, largement consommé dans la région.  C’est d’ailleurs à la suite des échanges avec plusieurs intervenants de la région que Gaz Métro et le gouvernement du Québec ont remis cet ambitieux projet sur la table à dessin en 2011.

Nous avons souvent expliqué au cours des derniers mois que ce projet ne doit pas être analysé strictement sous la lorgnette financière car il s’agit d’un projet de service public.  Il vise à répondre aux besoins de la Côte-Nord et, de surcroît, il prend tout son sens quand on l’envisage dans le cadre d’une vision stratégique visant à répondre aux objectifs du Québec en matière de transformation des ressources et de lutte aux changements climatiques.  Toutefois, on ne peut faire abstraction d’une nécessité fondamentale : il faut compter sur un volume minimal de conversion afin de pouvoir lancer un projet d’une telle ampleur sur des bases solides.  Or, le contexte qui prévaut actuellement sur les marchés des métaux, notamment celui du fer, fait en sorte que ce volume minimal n’est pas atteint à ce moment-ci.  Les annonces récentes de report d’investissements ou d’arrêt d’opérations chez certains joueurs clés laissent croire que cette situation pourrait prévaloir encore un certain temps.  Tant que ce sera le cas, le projet Prolongement Côte-Nord ne pourra prendre son envol et c’est pourquoi Gaz Métro a annoncé son report aujourd’hui.

Malgré tout, nous demeurons convaincus que la desserte en gaz naturel de la Côte-Nord demeure toujours souhaitable, tant sur le plan environnemental qu’afin d’assurer la compétitivité des entreprises et institutions.  Malgré les difficultés à obtenir suffisamment d’engagements à long-terme, tous les grands clients de la région ont fait savoir qu’ils consommeraient du gaz naturel s’il était déjà disponible.  Nous devons aussi souligner l’accueil et la mobilisation extraordinaires des nord-côtiers qui, depuis un an, ont participé activement à différentes rencontres de travail et de consultation.  L’appui public de plusieurs organisations qui ont annoncé leur intention d’être clientes de Gaz Métro, de même que la création de la Coalition pour le gaz naturel sur la Côte-Nord sont des marques de confiance qui motivent toute l’équipe de Gaz Métro à continuer de suivre de près l’évolution des marchés des métaux et des besoins énergétiques de la Côte-Nord.

 

Pierre-Yves Boivin

Directeur des relations avec les communautés et les Premières nations

Prolongement Côte-Nord

Gaz Métro