Poser un geste essentiel

Poser un geste essentiel

Dans le cadre de mes rencontres avec des organismes et des citoyens de la Côte-Nord, un élément qui suscite beaucoup d’intérêt porte sur l’importance que le projet Prolongement Côte-Nord soit appuyé financièrement par les gouvernements.  C’est en effet un élément crucial pour résoudre un enjeu crucial, c'est-à-dire mettre un terme au « dilemme des infrastructures ».  J’entends par là cette situation de cercle vicieux qui fait en sorte que sans infrastructures plusieurs projets ne peuvent voir le jour alors que ce sont ces projets qui permettent de justifier les infrastructures.  C’est une des questions de l’heure pour notre projet, car les négociations entre Gaz Métro et le gouvernement du Québec en vue d’en venir à une entente financière ne sont pas encore finalisées.

Les 29 et 31 janvier dernier, Christine Brisson et Laurence Méthot, deux mairesses qui ont à cœur la réalisation du projet Prolongement Côte-Nord, ont fait part de leurs projets et de leur vision d’avenir lors de conférences organisées par les chambres de commerce de leurs villes.  Ces deux belles soirées m’ont rappelé à quel point il faut du courage pour faire leur travail et accepter de faire face à la musique pour rendre compte des choix qui ont été faits.

Toutes les deux ont profité de ces tribunes publiques pour réitérer l’importance de la desserte de la Côte-Nord en gaz naturel.  Elles savent que ce projet est crucial pour l’atteinte des objectifs de développement non seulement de la Côte-Nord, mais de tout le Québec.  Elles savent toutefois que le projet n’est pas encore assuré puisque la participation financière du gouvernement n’est pas confirmée.  Elles ont donc posé un geste essentiel en exprimant publiquement les fondements de leur appui envers le projet Prolongement Côte-Nord afin que d’autres voix se joignent aux leurs.  Je tiens à les remercier chaleureusement d’avoir, encore une fois, exprimé si clairement leur confiance et leur appui.

Voici quelques extraits des discours de chaque mairesse :

Christine Brisson, mairesse de Baie-Comeau, le 29 janvier :

 

Nous croyons nécessaire d’ajouter ce projet à notre vision du développement économique et industriel du territoire, car, sans celui-ci, la région Côte-Nord sera toujours désavantagée par rapport à d’autres régions pour attirer de nouveaux investissements créateurs d’emplois. De plus, cette lacune affecte la compétitivité de nos entreprises existantes qui doivent malheureusement supporter des coûts d’énergie supérieurs en plus d’émettre davantage de gaz à effet de serre que leurs compétiteurs. […]

Le prolongement du réseau gazier vers la Côte-Nord est un projet clé pour tout le Québec. Il est en lien avec les objectifs stratégiques que s'est donnés le gouvernement en matière de transformation des ressources, de réduction des GES et d'occupation dynamique du territoire.

Or, le financement d'un projet de cette nature ne doit pas être considéré comme celui d'un projet privé comme les autres puisque l’accès au gaz naturel est « d'utilité publique ». L'apport financier du gouvernement est une condition essentielle dans la réalisation de ce projet collectif, tout comme il l’est dans la construction de ponts ou de routes.

La coalition d’appui au projet de Gaz Métro porte ce message et c’est pourquoi j’en suis une des porte-paroles. Nos attentes sont claires. Le gouvernement du Québec doit appuyer financièrement ce projet et en permettre sa concrétisation. Il en va d’une question d’équité pour notre région qui contribue déjà pour beaucoup à l’approvisionnement hydroélectrique des autres régions du Québec sans en retirer tous les avantages.

Ainsi, je vous annonce que la Ville de Baie-Comeau et Innovation et développement Manicouagan (CLD) se feront entendre pour que le gouvernement du Québec appuie ce projet […].

 

Laurence Méthot, mairesse de Port-Cartier, 31 janvier

 

Je tiens à souligner l’importance du gaz naturel à Port-Cartier et pour toute la région, ce qui est primordial pour la 2e et 3e transformation.  La venue du gaz naturel permettrait l’arrivée de nouvelles industries pour une diversification économique à Port-Cartier.  Le 12 mars 2012, la ville de Port-Cartier a demandé, par résolution, au gouvernement du Québec de faire le nécessaire pour que la région soit desservie en gaz naturel. 

C’est pourquoi, le 29 novembre 2012, une coalition d’appui au projet a été lancée à Port-Cartier avec en tête les maires de Sept-Îles, Baie-Comeau et Port-Cartier, ainsi que le Président de la Conférence régionale des élus.

 

À bientôt,

Pierre-Yves Boivin
Directeur, relations avec les communautés et les Premières nations      
Prolongement Côte-Nord
Gaz Métro